Les radios communautaires au Niger : unité au tour de la CN-RACOM

Créer en 2007 par l’arrêté n° 110/MI/D/DGAPJ/DLP du 04 Mai 2007, la CN-RACOM est l’organisation faitière des radios communautaires qui œuvre pour la promotion et la pérennisation des actions de ses membres. L’existence de cette structure s’est imposée pour l’harmonisation des actions des radios.

Situé en Afrique de l’ouest avec une superficie de 1 267 000 Km2, le Niger compte environ 20 000 000 d’habitants en 2016. Comme les autres pays sahéliens, le Niger a une culture basée en grande partie sur la tradition orale. Cette réalité perdure dans le temps puisque plus de 67% de la population est analphabète. Le désir de s’informer à pousser les communautés nigériennes à aller vers les bailleurs de fonds pour disposer chacune de sa propre radio. La radio de Bankilaré fut la première à être installée par le PNUD en 1999.

Cette dynamique a accentué la prolifération des radios communautaires. Ainsi, en 2017, un répertoire des radios communautaires est élaboré par le CSC (Conseil supérieur de la communication) et la CN-RACOM grâce à un financement du PNUD. Ce travail de recherche a permis d’identifier 184 radios communautaires au Niger. Ces dernières participent au développement de leurs communautés respectives à travers un programme adapté à leur auditoire. Elles produisent des émissions de sensibilisation, d’information et d’éducation. Par exemple au niveau de la santé, les radios s’attaquent aux problèmes de la non fréquentation des femmes dans les formations sanitaires, les maladies tropicales négligées, le paludisme et la poliomyélite. Sur le plan de l’éducation, les radios proposent des émissions sur la scolarisation des filles, l’alphabétisation et le planning familiale. En ce qui concerne l’agriculture, on note des émissions sur l’utilisation responsable des engrais et pesticides, la promotion des bonnes pratiques agricoles et la diffusion des informations météorologiques.

Ces programmes démontrent l’importance de la radio pour les communautés. Malheureusement, les radios communautaires font face à de nombreuses difficultés. Le personnel est bénévole, très peu formé et surtout pas souvent outillé pour produire des émissions de qualité. A cela s’ajoute le manque de moyen pour l’acquisition et le renouvellement du matériel. La précarité financière des agents des radios occasionne des départs ou des abandons pour d’autres activités plus lucratives qui crée un vide dans l’exécution des programmes. Face à toutes ces difficultés, les acteurs de ces médias de proximités ont jugé utile de s’unir pour mieux palier aux problèmes qu’ils rencontrent au quotidien. C’est la raison qui motive l’existence et le combat de la CN-RACOM.

La CN-RACOM initie plusieurs activités visant à rendre les radios plus professionnelles. Elle a déjà exécuté un programme visant à mieux équiper 34 radios communautaires. Celles-ci ont bénéficié d’une réhabilitation partielle ou totale. Les dons aux radios étaient composés de dipôles, d’émetteurs, de tables de mixages, de panneaux solaires et de batterie pour le stockage d’énergie. Plusieurs projets de formation ont été aussi conduits par la CN-RACOM. Les responsables des radios invitent la CN-RACOM à ne pas s’arrêter en si bon chemin et invitent leur coordination à se pencher sur les problèmes assez urgents qu’ils mettent ici en lumière.

 

Recevez des nouvelles

Inscrivez-vous pour recevoir des nouvelles de la CN-RACOM.

Contactez-Nous.

Face cimetière chrétien, Quartier terminus

Tél: +227 95 26 03 05

Niamey - Niger

Info@cn-racom.org

Facebook Twitter G+ Linkedin